J’ai dirigé des équipes pendant plus de dix ans, dans un univers qui donne une place centrale au mot et à l’écrit. Pourtant, chaque jour, je constatais à quel point le mot n’était considéré comme important que dans du Word, du pdf, du PPT, des tas d’abréviations...