LinkedIn, assieds-toi, faut qu’on parle.

Mais qu’est-ce que c’est que ces notes ? Non, je veux dire… Mais qu’est-ce que c’est que ces intitulés de job à la va-comme-je-te-pousse ?

Tu veux la mort du bon sens, LinkedIn ? Tu veux disrupter du job ?

Houston, on a un problème. Un sérieux problème d’authenticité. Depuis des semaines, je me sens comme Diane Chasseresse au pays des Bambis.

Je vois passer des noms de jobs tellement perchés que je me demande si ces personnes ne s’injectent pas leur jus d’ortie matinal directement en intraveineuse… Alors je sais, LinkedIn, je sais que la crise sanitaire a rendu tout le monde dingue, qu’on essaye de « mettre de l’humain » à toutes les sauces (soit dit en passant, mettre de l’humain au sens strict du terme est interdit par la loi), mais là, tu pousses le bouchon un peu trop loin, LinkedIn.

Et ne lève pas les yeux au ciel quand je te parle ! Tu veux des exemples, et bien c’est pour moi, c’est cadeau, ça me fait plaisir !

Alors merci donc de m’expliquer ce que font exactement dans la vie..

  • Un formateur multipotentialiste (même Word refuse de le reconnaître !)
  • Un conférencier en optimisme opérationnel
  • Un créateur de lien quantique
  • Un écoutologue
  • Un humanologue
  • Un facilitateur de lien par l’image en mouvement

Oui, vraiment, je veux bien le dictionnaire des métiers qui va avec ces concepts… puisque nous ne sommes a priori désormais tous que des concepts en devenir.

Et sur ce, je te laisse, j’ai séance de relaxation impactante par transfert de liquide chaud à la fleur originelle de camomille.

NDLR = tous les intitulés de postes cités ici sont réels, OUI MADAME.