Nos vies on quoi ?

Nos vies en grand, nos vies en… majuscules !

Quand une simple typographie dit plus que tous les superlatifs réunis… Quand oui, la taille compte.

VOUS EN DOUTEZ ? (oui, vous avez l’impression que je crie, et oui, vous avez lu en criant dans votre tête) c’est fou hein… une simple typographie, une simple police de caractère… qui donne du caractère.

C’EST FOU ! (ô joie, ô exaltation, ô majuscule mon amie)

Vous l’aurez compris, ode ici à la majuscule, au rythme, à la ponctuation ! Ah, la ponctuation… Ces points de suspension qui portent si bien leur nom qu’ils suspendent le temps, le sens, et le lecteur. Comme un bouton « pause » textuel.

Ces points d’exclamation qui réjouissent, qui tapent des mains, qui sautillent, ou qui crient…

Ces majuscules qui engueulent, qui hurlent, qui font PEUR.

Tout ça pour dire…. (suspense) Que lorsque j’écris, je parle. Je donne du rythme, de la force, je fais des effets de manche (coucou la musique). Et il conviendra ici de ne pas fermer si vite la parenthèse textuelle.

Il convient donc aujourd’hui de vous livrer les 10 commandements de tout message écrit (guide de survie indispensable à une vie sociale apaisée) :

  • Toujours dire « Bonjour » tu feras
  • Ne pas souligner ni mettre en gras tu devras
  • Parler en majuscules si ce n’est pas pour hurler tu ARRÊTERAS
  • Exiger au lieu de demander tu éviteras
  • Les mots en entier tu écriras
  • A ton orthographe tout autant qu’à ta politesse, tu veilleras
  • Pour éviter une mort par suffocation de ton lecteur des virgules, tu placeras
  • Une seule information par message, tu donneras
  • Pour une réponse claire, une demande claire, tu formuleras
  • Un peu de spontanéité et de plaisir, tu t’autoriseras

Ne nous remerciez pas.