Dans un monde de confcall, de branding de marque, d’Input, story telling et autres termes barbares… on a fini par prendre l’habitude de l’inacceptable : des mots valises, qui ne veulent rien dire, mais qui « font bien ».

Ajoutez à ça la bienveillance à toutes les sauces, la performance jusque dans les écoles maternelles, l’écriture inclusive, la zone de confort… Et vous obtenez la recette indigeste, la potion imbuvable, de la communication vidée de son sens.

En réalité le mot est beau. Le mot est grand. Le mot est fondamental. (Non non non, ceci n’est pas un message sponsorisé par la fameuse secte « Amour, Gloire et beaux Mots ! »)

Bien utilisé, bien pensé, assumé, il donne des résultats phénoménaux, qui vont de la RH à l’image de marque d’une entreprise. Il soude, il fédère, il explique, il définit, il incarne, il ancre… et il encre. Il sait tout faire, même le pire.

Comme toutes les armes, il peut ravager. Comme les armes indispensables, il peut créer.

Pour performer à travers lui il suffit d’oser.

En étant accompagné, écouté par des professionnels, entendu dans nos silences, on ouvre la porte à l’authenticité. Nous révélons votre vocable, ce qui vous définit, quel est votre chemin. Nous n’écrivons pas pour vous, mais avec vous.

Nous mettons au jour les mots qui sont les vôtres, que vous pourrez vous approprier, transmettre à vos équipes, et vivre dans le temps.

Il ne s’agit pas de sublimer le vide, il s’agit de raconter les reliefs. Car ce sont les mouvements qui sont beaux. Les rebonds qui font aller plus haut. Et pour embarquer dans son rebond, autant expliquer pourquoi on descend et quelle est la lune qu’on vise. Etre authentique.

Bref pour notre RH, notre image de marque, nos écrits divers et variés…

ça va sans dire… Mais ça va mieux en le disant !